Évaluation des apprentissages

 Le MELS définit l’évaluation comme «le processus qui consiste à porter un jugement sur les apprentissages, à partir de données recueillies, analysées et interprétées, en vue de décisions pédagogiques et administratives (MELS, PEA, 2003, pages 3 et 29).» En effet, depuis une trentaine d’année, des recherches ont permis  cette «prise de conscience pour mieux structurer et systématiser la démarche d’évaluation directement intégrée à l’acte d’enseignement-apprentissage.»  Aussi, trouvons-nous plus approprié de parler de situation d’apprentissage et d’évaluation (SAÉ) plutôt que de situation d’apprentissage. Pendant longtemps l’évaluation se résumait à un classement  à la suite de la  passation d’un examen. C’était une véritable compétition où se reproduisait, au sein de nos classes, le portrait social avec les mêmes clivages. Seuls les   «meilleurs» étaient stimulés. Que d’élèves ont détesté l’école, certains en sont arrivés au décrochage. Il était temps de dispenser les enseignants de ce double rôle inconfortable de «pédagogue et de bourreau» pour citer Antoine Baby dans la préface du livre de Violaine Lemay : Évaluation scolaire et Justice sociale. L’évaluation avec sa fonction aide  à l’apprentissage vient rassurer à la fois l’élève et lenseignant.

Écrire commentaire

Commentaires : 0